Factures electroniques pour bientot?

Les directeurs financiers vont-ils réveiller la facture virtuelle ? Il convient d’abord de se souvenir que la dématérialisation des factures existe depuis plus de dix ans et qu’elle est actuellement en plein essor aux Etats-Unis. Les entreprises de la nouvelle économie en sont les grands artisans, mais le système commence à séduire bon nombre de société, soucieuse de diminuer les coûts de traitement et d’optimiser la relation client.
La progression constante d’internet et l’augmentation du taux d’équipement des entreprises contribueront sans doute à l’accélération de la dématérialisation des factures. Certaines grandes entreprises y songe déjà pour un nombre restreint de client dont l’équipement leur permet de traiter ce genre de pièces comptables. Les prévisions sont à ce point optimiste qu’il est prévu que 2004 la facture électronique sera même majoritaire. Depuis le 1er janvier 2002 les trente mille entreprises réalisant un chiffre d’affaire de plus de 15 millions d’euros déclarent et acquittent leur TVA en ligne. Elles sont maintenant invitées à échanger et payer leurs factures par le même système .

Au travers d’une forte incitation commerciale, la facture virtuelle devrait donc connaître de belles heures et permettre une réorganisation (disons tout de même une optimisation) des services clients. Cette nouvelle méthode de facturation obligera également à de sérieuses mises à niveau tant au plan de la formation des personnels que des équipements. Espérons enfin qu’elle se développera car incontestablement les barrières sont davantage psychologique que réglementaire ou légale.